Regard entre deux rives 18-19

admin5572/ mai 3, 2019/ Actualité

Elle était destinée à un autre. Mais voilà… comment aurait-elle pu résister à celui qui revient au pays, qui trouve les mots pour séduire, qui fait preuve d’une belle impatience ? Elle a donc commis un crime aux yeux des siens. Le jeune homme est condamné à payer une amende. La jeune fille, elle, doit payer de sa vie : elle sera lapidée. Ce qui pourrait n’être qu’une sombre tragédie prend, sous la plume de Gustave Akakpo, les allures d’une farce moliéresque. Quiproquos, déguisements, travestis, fausses confidences, apartés, rien n’échappe aux règles du genre. Avec des retournements de situation providentiels où les frères ennemis deviennent amants et s’allient pour avoir raison des aînés, eux qui abandonnent leurs principes moraux au seuil de la maison familiale…On joue sur les mots. On se joue du père qui n’a de vertu que pour sa fille. On rit, on se moque des uns et des autres. Et le rire l’emporte… même si toute ressemblance avec ce qui se passe aujourd’hui aux quatre coins du monde n’est sans doute pas tout à fait fortuite. Gustave Akakpo est né en 1974 au Togo. Écrivain, comédien, conteur, illustrateur, plasticien, il est membre de plusieurs collectifs, artiste associé au Tarmac, scène internationale francophone, et participe à des résidences et chantiers littéraires

Distribution : Axel Claramunt/Cécile Le Hellay/Lucie Pouché/Sandra Vesseron/Claire Gouty-Borges/Namo Ehah

Durée : 1h

Mise en scène : Namo Ehah

Horaires : Le 24 Mai à 20h//Le 25 Mai à 18h//Le 26 Mai à 19h

P.A.F : 5€

Prétentieux, opportuniste, corrompu, c’est Mhoi-Ceul, le bien nommé. Mhoi-Ceul, plein de lui-même, comme un neuf. Moi, moi tout seul, Monsieur le Directeur, enfin, tel qu’en sa suffisance imbécile le pouvoir bureaucratique le change. Mais quand le pouvoir est aux fantoches, la pagaie règne dans les bureaux, et même dans la rue où l’on commence à lire les journaux à l’envers… pour essayer de comprendre ce qui se passe dans un monde qui ne va pas droit. On se doute que tout cela finira mal pour les fantoches… et il y aura vraiment de quoi rire. Une oeuvre stimulante. Bernard Dadié au meilleur de sa verve satirique. Écrivain et homme politique, né à Assinie (Côte d’Ivoire) en 1916, ancien élève de l’école William Ponty, Bernard DADIÉ apparaît comme l’un des écrivains les plus représentatifs de la génération qui a donné ses lettres de noblesse à la culture africaine. « Présence Africaine Editions »

Distribution : Léa Le Meur/ /Mathilde Krause /Etienne Germe/Maïwenn Jacob Hippler/Marie Moréno/Benjamin Biras/Pauline Herisson/Michèle Laffargue/Malorie Bazin

Durée : 1h

Mise en scène : Malorie Bazin

Horaires : Le 25 Mai à 16h et 20h//Le 26 Mai à 16h30.

 P.A.F: 5€

Au cerisier 7-11 Rue Joseph Brunet, 33000 Bordeaux Tram B arrêt brandenburg