Regard entre deux rives édition 2016-2017

admin5572/ juin 10, 2017/ Actualité

La compagnie artistique Yakka, vous convie à la troisème édition de son festival "Regard entre deux rives",les journées du théâtre amateur et professionnel francophone à Bordeaux les 23,24 et 25 juin 2017.
Seront à l'honneur, l'auteur togolais Kossi Efoui, les "contes initiatiques Peuls" d'Amadou Hampâté Bâ et en tant que compagnie professionnelle invitée la cie Uz et Coutumes avec leur poignant spectacle Hagati Yacu/ Entre nous, écrit par Dalila Boitaud et Boubacar Boris Diop, sur le génocide rwandais (avec la présence exceptionnelle de comédiens rwandais).
Récupérations-Kossi Efoui

Vendredi 23 juin à 20h30
Samedi 24 juin à 14h30
au "lieu sans nom" ( 12 rue Lescure 33000 Bordeaux)
Tram A : arrêt Gaviniès
 
Dimanche 25 Juin à 14h00 aux "Vivres de l'art"
4 rue Achard
Place Victor Raulin
33300 Bordeaux
Tram B : arrêt Bassins à Flot ou Achard
Durée: 1h
Prix: à partir de 5 €
 
 
Quand le public attend du sensationnel et de l'émotion, et que les pauvres attendent qu'on leur donne la parole, la journaliste Hadriana Mirado dégaine sa caméra dans un pittoresque décor de bidonville reconstitué, et accueille des habitants de la cité de misère "Du côté de chez Dieu". Quand la télévision attend la confession, la tranche de vie qui donne le frisson, les invités déballent leurs rêves, leurs histoires absurdes, et leurs identités impénétrables. C'est le jeu du chat et de la souris : quand les gros médias dévoreurs cherchent les humains, les appâtent, pour mieux les engloutir. Mais les humains en réchappent parfois. Dans un contexte politique où un gouvernement, "pour raison de salubrité publique" a décidé de raser un bidonville, on redécouvre la poésie comme ressort de l'espoir

Carole Chichin et Elisa Monteil (Université de Paris III)

Distribution :

Eloïse Pichon/Magali Roque/Martial Cantegrel/Mäeline Le Lay/Namo Ehah/Rémi Martin/Sonja Bade/Tiana Guilhem-Ducleon/Clément Billardello

 

 
Njeddo Dewal-Amadou Hampâté Bâ

Samedi 24 juin à 16h30 et 20h30 au "lieu sans nom" ( 12 rue Lescure 33000 Bordeaux)
Tram A : arrêt Gaviniès
 

Dimanche 25 Juin à 15h30 aux "Vivres de l'art"

4 rue Achard
Place Victor Raulin
33300 Bordeaux
Tram B : arrêt Bassins à Flot ou Achard
Durée: 1h
Prix: à partir de 5 €

 

Aux premiers âges du peuple apparut une terrible sorcière, Njeddo Dewal, mère de toutes les calamités, suscitée par Dieu lui-même pour punir les Peuls de leurs péchés... Au fil de multiples aventures à la fois féériques et fantastiques, deux hommes, Bâ-Wâm'ndé, et surtout plus tard son petit fils, Bâgoumâwel, vont venir à bout de la formidable puissance maléfique de Njeddo Dewal. Certains thèmes semblent universels : paradis perdus, bonnes actions qui finissent toujours par être récompensée, symbolique de certains chiffres, … le conte est également truffé de notes qui nous donnent des indications sur la symbolique des animaux, de certaines actions, mais aussi sur les us et coutumes des Peuls.
Distribution :
Claire Gouty/Dorian Froger/Déa Kitani/Léa Le Meur/Léa Garcia/Mathilde Krause/Sophie Moulard/
Hagati Yacu/Entre nous

Dimanche 25 Juin à 17h00 aux "Vivres de l'art"
4 rue Achard
Place Victor Raulin
33300 Bordeaux
Tram B : arrêt Bassins à Flot ou Achard

Durée: 3h

Un poème urbain, de la guerre du soleil et de la mélancolie, de la compagnie Uz et Coutumes (Uzeste) en mémoire des tutsi du Rwanda. En avril 1994, le Rwanda, le pays des mille collines, minuscule sur la terre d’Afrique, connaissait une des plus grandes tragédies du siècle. Sous la direction artistique de Dalila Boitaud-Mazaudier, le théâtre prendra la parole par devoir de mémoire envers ceux qui ont tout perdu pendant ces cent jours. Hagati Yacu – Entre nous (traduction du Kinyarwanda) se décline à trois horaires et trois épisodes, différents tant dans la forme artistique employée que dans le fond des thèmes explorés.  Les deux premiers épisodes ne « parlent » pas du génocide des tutsi au Rwanda mais abordent des thématiques très présentes dans cette histoire, sans la nommer. Ils permettent ainsi d’interroger le sujet d’une façon plus vaste, de façon cathartique et surtout sans frontière, sans territoire, si ce n’est ici et maintenant… le troisième épisode constitue la clé, le vif du sujet : le terrible massacre de Murambi qui a eu lieu fin avril 1994. La compagnie souhaite faire surgir un dialogue des mémoires et une circulation de son propos universel.
Auteur : Dalila Boitaud-Mazaudier  et  Boubacar Boris Diop
Réalisateur/Metteur en Scène : Dalila Boitaud-Mazaudier  et  Cécile Marcial
Interprète : Compagnie Uz et coutûmes
Prix libre
* Buvette et restauration sur place
 
* Réservation fortement conseillée au
07-81-73-45-84 ou sur cieyakka@gmail.com